epargne, immobilier, Uncategorized

Logement ancien : les prix augmentent encore !

Le marché du logement ancien continue de progresser en France. Pour rappel, le nombre de transactions avait atteint des niveaux record en 2016 et 2017, engendrant par la même occasion une hausse des tarifs des biens. Sachez que cette tendance s’est poursuivie au premier trimestre 2018. Le prix des habitations a grimpé de 3,5 % au cours des trois premiers mois de l’année. C’est du moins ce qu’ont révélé les notaires de France ainsi que l’ (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) à ce sujet.

logement-ancien-2

Les voyants sont au vert pour l’immobilier ancien en France.

Source: infosfinanceblog

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

QuandAcheterVignette

 

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

 

Publicités
epargne, immobilier, Uncategorized

La raison n°1 qui explique pourquoi la rat race ne vous rend pas heureux

Pour la plupart des gens, les journées sont bien (trop) remplies.

Quand on est aux 35h, on travaille 7 heures par jour.

Ce n’est sans doute pas insurmontable mais il faut aussi aller chercher les enfants à l’école, faire les devoirs, faire les courses, préparer à manger, faire le ménage, tenir le budget familial, remplir sa feuille d’impôt, aller dire bonjour aux grands-parents, etc. etc.

Quand on est cadre et donc au forfait, on adapte ses horaires à sa charge de travail. Mais bizarrement, il y a souvent beaucoup plus de travail que de temps libre.

Alors on reste au travail. Tard. Et on travaille 10h par jour. Quand ce n’est pas plus…

On prend une nounou pour les enfants (mais on leur fait tout de même un baiser sur le front le soir quand on rentre du travail alors qu’ils sont endormis depuis une bonne heure déjà), on voit la famille un peu moins souvent (qui comprend mais qui en souffre) et on finit par avoir le sentiment que l’on passe à côté de sa vie en se coupant des choses qui ont vraiment du sens.

Le métro-boulot-dodo, ce n’est pas qu’une caricature. C’est aussi la réalité de millions de gens qui passent leur temps à courir après ce dernier.

Quand on ne gagne pas très bien sa vie, on fait ce que l’on peut pour survivre et mettre un peu de côté.

Quand on gagne très bien sa vie, on accumule les possessions matérielles dans l’espoir que ces dernières viendront combler notre sentiment de vide intérieur. Et ça marche. Pour un temps… Et puis le sentiment revient. Inexorablement.

Le problème de la rat race, ce n’est ni le manque ni le trop plein d’argent. Le problème de la rat race, c’est le manque de temps.

Et le temps pour soi, c’est une composante essentielle du bonheur. Que l’on gagne 2000 ou 10.000 euros par mois.

Quand on cherche à être plus heureux, on se dit souvent que cela passe forcément par le fait de gagner plus d’argent. Et au lieu de prendre le temps de la réflexion, on se lance tête baissée avec ce nouvel objectif en tête alors que le secret est ailleurs. 

Car aussi surprenant que cela puisse paraitre, l’augmentation du niveau de vie dans le monde n’a finalement que peu d’influence sur le fait que les gens sourient ou non.

Aux US par exemple, une fois que les gens atteignent la barre symbolique des 75.000 dollars de revenus annuels, gagner plus d’argent n’a aucun impact sur leur sentiment de bonheur quotidien.

Bien sûr, il faut arriver à ces 75.000 dollars de revenus annuels. Mais lorsqu’on compare le surcroit de satisfaction occasionné par le franchissement des seuils précédents, on se rend compte que ce dernier suit une loi des rendements décroissants à partir de 55.000 dollars.

Autrement dit, à partir de 55.000 dollars, vous devez déjà commencer à vous demander si l’effort de travail supplémentaire requis pour gagner un revenu supérieur en vaut vraiment la peine…

La composante essentielle du bonheur, ce n’est pas d’être riche comme Crésus. La composante essentielle du bonheur, c’est le temps pour soi. Et les études le prouvent.

Elizabeth Dunn – titulaire d’un Ph.D en psychologie sociale – et Michael Norton – Assistant Professor à l’université de British Columbia – ont montré dans leur livre « Happy Money » que l’un des principes clés pour mettre l’argent que vous gagnez déjà au service de votre sentiment de bonheur, c’est l’achat d’expériences.

Le truc, ce n’est pas d’essayer de gagner plus d’argent. C’est d’essayer d’être plus heureux avec ce que vous gagnez déjà.

La plupart du temps, les expériences sont perçues comme de l’argent bien dépensé.

Les dépenses de loisirs telles que les voyages, le cinéma ou l’abonnement à un club de sport sont les plus susceptibles d’apporter leur lot de satisfaction.

Et les personnes qui disent allouer la part de leur budget mensuel la plus importante en loisirs sont celles qui éprouvent le plus de satisfaction dans leur vie de tous les jours.

La recherche montre également que les expériences nous procurent davantage de bonheur que les biens matériels en partie parce que ces dernières nous permettent de nous sentir connectés aux autres.

Les expériences ne font pas que nous distraire, elles sont également l’occasion d’ajouter des épisodes à nos histoires de vie.

Mais pour les vivre, évidemment, il faut avoir du temps pour soi. Et c’est évidemment l’un des objectifs que vous vous fixez lorsque vous cherchez à générer des revenus passifs.

Un autre point caractéristique des expériences, c’est l’intensité de leur rapport au temps.

Car comme le souligne Sénèque en son temps : « les épreuves que nous traversons se transforment en souvenirs plaisants ».

Et il semblerait en effet que même les expériences de vie les plus désagréables aient la faculté de s’embellir lorsqu’elles sont prises dans le kaléidoscope de notre mémoire.

Pour faire en sorte de réussir au mieux nos expériences, les 2 auteurs identifient ainsi 4 facteurs clés de succès :

1/ L’expérience doit réunir plusieurs personnes tout en forgeant un sentiment de connexion sociale,

2/ L’expérience doit pouvoir se transformer en souvenir marquant que l’on se plaira à raconter plusieurs années plus tard,

3/ L’expérience est étroitement liée à notre sentiment d’identité ou à la personne que nous souhaitons devenir,

4/ L’expérience nous procure une opportunité unique, évinçant par la même occasion la possibilité de la comparer avec d’autres options.

Et vous savez quoi ? Je vous ai gardé le meilleur pour la fin.

Alors que la satisfaction liée à l’achat matériel a tendance à décroitre avec le temps, c’est exactement l’inverse qui se produit dans le cas d’un achat d’expérience.

Plus le temps passe, et plus la satisfaction liée à l’achat de l’expérience augmente.

Autrement dit, l’expérience vous rend heureux avant lorsque vous visualisez ce que vous allez vivre, pendant que vous la vivez et après que vous l’ayez vécu.

Pas mal comme source de bonheur, non ?

Crédit: Thibaud Eigle

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante.

A travers des levées de fonds régulières, sur la plateforme Leetchi, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A lire :

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

epargne, immobilier, Uncategorized

Cette jeune femme de 26 ans a renoncé aux soldes et au dressing bien garni

Elle pense que pour vivre mieux, il faut posséder moins.

 

Les soldes d’été démarrent ce mercredi 27 juin. Et si pour certains, cette période est l’occasion d’acheter en quantité, elle n’est pour d’autres qu’un moyen de se rappeler que nous consommons trop. Le HuffPost a rencontré Ines, créatrice des Petits Gestes, un compte Instagram encore confidentiel où elle partage ses expériences de minimaliste novice.

Deux mois après la création de son compte Instagram, Ines a rassemblé près de 2000 abonnés, autour de ses quelques posts prônant un mode de vie plus plus simple, minimaliste. Cela consiste à pratiquer le zéro-déchet, à adopter une attitude éthique dans sa façon de manger, de consommer et donc de s’habiller.

Elle a donc décidé qu’elle ne ferait plus les soldes et a commencé à vendre ses vêtements pour aller vers une garde-robe épurée, où il ne reste que l’essentiel. Son but: vivre mieux mais aussi « changer les choses à son échelle », nous a t-elle expliqué, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

 

Crédit: Rédaction du HuffPost

***

 

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir

RatRaceVignette

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

 

epargne, immobilier, Uncategorized

Investir dans l’immobilier locatif : 10 conseils pour réussir

Investir dans l'immobilier locatif

Investir dans l’immobilier locatif est une des clés de l’indépendance financière

Seulement, les prix baissent de manière visible dans l’ensemble des régions et les principaux acteurs sont inquiets. Les méthodes de calcul des prix ont été mise en doute par le directeur de la fédération national des agents immobilier ce qui lui a valu la porte.

Si l’immobilier était un jeu de chaises musicales, la musique va bientôt s’arrêter. Il est toujours intéressant d’investir lorsqu’on sait ce que l’on fait. Voici 10 conseils clés pour réussir.

L’immobilier est un sujet qui me passionne et que j’étudie. Voici les conseils et les règles que j’ai réunie et que je vais suivre.

6 mythes dans l’immobilier locatif

Il faut être riche pour pouvoir investir : s’il faut avoir des revenus et ne pas être endetté, nul besoin d’être riche pour pouvoir emprunter. Le « truc » c’est que vous ne pourrez certainement pas acheter votre maison et investir dans du locatif à cause de votre limitation au niveau de votre capacité d’endettement. Faites un choix.

Démarrer petit, les gros investissements sont trop risqués : l’expérience montre qu’il est parfois plus facile d’emprunter beaucoup que d’emprunter peu. J’ai des histoires concrètes de personnes ayant démarré avec de gros investissements en ayant peu de ressources. Le secret ? Lorsque vous empruntez pour acheter un appartement, la banque compte sur vos revenus. Lorsque vous achetez un immeuble, le bien devient la garantie. Je ne dis pas que c’est simple mais cela existe. Le risque sur un immeuble est aussi limité car vos revenus locatifs auront toujours plus de résistance si vous avez 10 appartements que si vous n’en louez qu’un seul.

Retrouvez un article complet sur l’investissement locatif

On peut devenir riche en achetant et en vendant des biens sans apport : je ne recommanderais pas ce type d’approche. C’est risqué et ne permet que des gains en capitaux au lieu de générer des revenus réguliers.

Il faut connaitre des gens pour réussir : les choses se font souvent dans l’autre sens. Démarrez, montrez-vous intéressé et vous ferez la connaissance des gens dont vous avez besoin.

Il faut être sûr de soir et ne pas avoir peur de faire une erreur : trouvez-moi quelqu’un qui investi sans avoir peur et je vous montrerai quelqu’un d’inconscient. Chaque nouvel investissement est un risque et une remise en cause de votre stabilité. C’est normal et cela fait parti du jeu. Vous aurez des problèmes mais ce qui compte c’est la manière dont vous allez les traiter. Ce qui compte, c’est tout ce que vous allez faire pour éviter qu’un problème se transforme en catastrophe.

Les locataires sont des gros dégueulassent qui cassent tout et détruisent tout ce qu’ils louent. Ils attendent tous la trêve hivernale pour arrêter de payer le loyer : j’en connais quelques uns de sérieux. Je suppose que ce sont pas les seuls.

patrimoine

10 Conseils à suivre pour investir dans l’immobilier locatif

Quel est votre objectif avec cet investissement ? Un objectif n’est valable que s’il est écrit, communiqué et s’il encadre toutes vos décisions. Si ce n’est pas le cas, vous n’avez que des souhaits et je ne prends pas beaucoup de risque en disant qu’ils resteront des souhaits.

Un objectif est quelque chose que vous voulez absolument accomplir.

Le processus d’investissement locatif est simple : chercher un bien, financer l’investissement, gérer le bien et recommencer.

En complément, vous serez peut-être intéressé par les 5 règles d’or d’un investissement immobilier.

1. Trouvez un vendeur motivé

L’une des règles de base est de bien acheter. Pour bien acheter, il n’y a pas de secrets, il faut acheter à quelqu’un qui veut vraiment vendre. La règle n°1 de l’investissement locatif est simple : vous faites votre bénéfice dès l’achat, pas à la revente. Si ce n’est pas le cas, ça n’en vaut pas la peine.

Si vous achetez trop cher, une gestion parfaite ne pourra souvent pas rétablir la rentabilité de votre investissement. L’une des raisons pour lesquelles je vous recommande d’acheter au bon prix, c’est que vous ne pouvez absolument pas connaitre l’état du marché au moment où vous voulez revendre et donc il serait un peu surréaliste de parier sur une augmentation du prix du bien.

En vous concentrant sur la rentabilité immédiate, vous vous prémunissez contre plusieurs choses dont notamment le fait de devoir revendre votre bien si jamais vous n’avez plus les moyens de l’entretenir.

Trouvez un vendeur qui ne gagne pas d’argent avec son investissement, qui habite loin de son bien et qui doit se déplacer, qui est mal informé sur le marché et vous avez de bonnes chances d’acheter à un bon prix.

Le prix d’achat est décisif et le loyer que vous pouvez en tirer également. Ne payez pas trop cher le bien et ne surestimez pas la valeur locative.

2. Définissez votre cible

Lors d’un premier investissement et selon notre capacité d’emprunt, le choix se fait souvent entre un studio et un F2. Indépendamment de votre choix, vous devez être cohérent et faire preuve de bon sens. Si vous ciblez les étudiants, les petites surfaces sont traditionnellement réservées pour eux.

La conséquence c’est que l’emplacement devra être choisi en fonction de la cible. Tout le monde sait que l’emplacement est l’un des facteurs clés d’un investissement réussi mais sur le terrain la réalité reprend souvent le dessus.

Aussi dans l’exemple de notre studio pour étudiant, l’environnement du bien est déterminant. Si vous destinez ce studio à de jeunes travailleurs, les critères sont différents. Sachez qui vous visez. En fonction de la population, il y a des avantages et des inconvénients connus comme par exemple le fait que l’étudiant reste peu longtemps et nécessite régulièrement la recherche de remplaçant mais bénéficie de la caution parentale.

L’emplacement ne doit pas se choisir en dépit d’une faible attractivité.

3. Faites vos recherches, visitez beaucoup et faites peu de propositions

La sagesse dicte qu’il faut visiter un grand nombre de biens pour effectuer un achat. La méthode de recherche peut être déroutante car les supports sont très nombreux : internet, journaux, agents immobiliers…

Niveau 1 : internet

Attractivité de la ville ou du quartier bonne ? Les facteurs qui attirent les gens sont simples : travail, écoles et réputation. S’il y a beaucoup d’emplois, la ville attire des habitants. Si elle possède une bonne réputation, c’est encore mieux. Les villes universitaires sont également prisées par les étudiants.

D’autres éléments sont intéressants : casinos, aéroports, évènements nationaux et bâtiments administratifs.

Offre de biens limitée ? S’il y a trop de biens, vous courez à la catastrophe. Actuellement de nombreuses villes de tailles moyennes sont surchargées en De Robien à cause de la négligence des promoteurs et des investisseurs.

Qualité des infrastructures satisfaisantes ? La ville ou le quartier est-il correctement géré ? Les investissements sont-ils effectués en temps et en heure ?

Activité économique en progression ? Assez délicat en ce moment mais il reste un indicateur important pour votre choix. La diversité de ce point de vue est importante. Évitez les villes qui ne dépendent que d’un seul gros employeur.

Niveau 2 : personnes et tendances

Rencontrez, discutez et vérifiez vos trouvailles auprès des personnes du coin. Vous conclusions sont-elles validées ?

Pourriez-vous définir la tendance et imaginer comment sera le quartier dans 10 ans ?

Y’a-t-il des constructions ou des changements susceptibles d’influencer le marché ? (demande locative, valeur du bien)

Niveau 3 : environnement immédiat

Commerces, écoles et transports sont les 3 points clés. L’environnement immédiat détermine l’attractivité d’un bien pour un locataire. Il est prêt à concéder des choses sur le bâtiment ou le quartier mais il doit avoir à proximité les éléments dont il a besoin. L’environnement n’est pas modifiable.

Il n’y a jamais un seul marché, même dans un quartier. Parfois quelques rues suffisent pour se retrouver dans un environnement très différent. Sachez différencier les sous-marchés.

Nombre de biens à visiter

Le nombre de biens à visiter peut être limité par la configuration des lieux mais le principe de base est simple : plus vous visitez, plus vous aurez de chances de trouver un bien intéressant. Il peut s’agir de visiter 40 ou 50 appartements sans aucun problème. Cela prend du temps mais c’est le prix à payer pour trouver le diamant dans la mine.

La visite des biens ne doit démarrer qu’après avoir fait vos recherches et définis vos objectifs car cela vous permet en quelques instants de prendre une décision.

Idéalement vous achetez votre bien à quelqu’un qui ne l’a pas encore mis en vente. Vous voulez éviter d’être en concurrence avec l’ensemble des investisseurs.

4. Achetez à côté de chez vous

Ce critère est simple mais j’en fais un point à part entière. Toujours toujours acheter près de chez soi. L’alternative est d’acheter dans un endroit qu’on connait bien (par exemple la ville d’où l’on vient). La proximité est nécessaire pour 2 raisons :

  • savoir réellement où vous achetez,
  • pouvoir intervenir en cas de problème.

Si vous gérez vous même le bien, il est d’autant plus préférable d’être proche.

Il existe bien entendu de nombreux exemples où la gestion à distance se passe bien. Ce que je souhaite éviter c’est de devoir me rendre en urgence une ou 2 fois pour régler un petit problème qui nécessite ma présence et que cela me décourage.

5. Créez votre équipe qui comprend comment investir dans l’immobilier locatif

Vous devez considérer que les premiers investissements sont un processus d’apprentissage. Un agent immobilier, un notaire et un comptable sont 3 membres de votre équipe que vous devez sélectionner avec précaution. Parfois trouver un bon artisan est aussi nécessaire.

D’autres membres peuvent être : architectes, assureurs, banquiers et géomètres.

Si vous souhaitez vraiment être sérieux dans ce domaine, vous allez être amené à devoir créer une équipe.

Si vous investissez avec un partenaire regardez bien que vous :

  • êtes complémentaires,
  • pouvez débattre sainement d’une idée,
  • travaillez et récoltez les récompenses à part équitables,
  • avez les mêmes objectifs,
  • partagez les mêmes valeurs.

6. Débranchez votre côté instinctif

Il faut analyser les biens de manière rationnelle. Le meilleur moyen est d’établir une liste écrite (typiquement sous Excel) de critères. La liste de critères vous garantie que vous ne « tombez » pas amoureux d’un bien et que vous comparez correctement les différents biens.

Analysez le bien sous tous les angles. Les éléments à regarder sont nombreux mais ce n’est pas pour autant qu’il faut éviter de les contrôler. Si vous trouvez un problème, ce n’est peut-être pas une raison pour annuler l’achat mais pour négocier le prix en conséquence. Dans ce cas, rien ne vaux un devis établit par un professionnel sérieux pour effectuer la réparation.

Vous trouverez ici une liste plus complète des vérifications à effectuer avant un investissement locatif.

D’une manière générale, un locataire sera moins exigeant qu’un acheteur. C’est un point à ne pas oublier.

7. Faites vos calculs de rentabilité

Calculez la rentabilité de votre investissement. En dessous de 6 % net net (après impôts), l’investissement est discutable. Vous ne devez pas avoir de surprises.

Le prix demandé par le vendeur n’a aucun fondement. Il se base bien souvent sur ses espérances ou sur une estimation elle même basée sur des données discutables.

C’est à vous de calculer le prix que vous pouvez donner en fonction du rendement que vous voulez obtenir. Pour cela vous devez obtenir le prix du loyer et être certain que c’est le véritable loyer. Faites confiance mais vérifiez.

Bien souvent, les biens seront surévalués mais ce n’est pas pour autant qu’il faut conclure que vous faites fausse route. Vous achetez un revenu financier pas de la pierre. Si le revenu n’est pas bon, votre investissement est raté.

Cependant deux autres éléments peuvent jouer en votre faveur : le loyer potentiel et le loyer futur.

Le loyer potentiel correspond au loyer que pourrait obtenir le propriétaire actuel en faisant quelques changements simples. Ce sont ces mêmes changements que vous allez pouvoir faire immédiatement pour relever le loyer.

L’autre point, le loyer futur correspond à la progression supposée du loyer basée sur le bien, son environnement et le plafond d’augmentation encadré par la loi.

Les frais d’entretien ne doivent pas être sous-estimé. Plus le bâtiment vieilli, plus l’entretien coûte cher est une règle générale que vous pouvez suivre.

8. Financez votre investissement en n’oubliant pas que vous cherchez à investir dans l’immobilier locatif

La recherche d’un financement peut être longue mais pour éviter de perdre une opportunité, il est bon de vérifier votre capacité d’emprunt avant de faire une offre tout comme vous l’auriez fait pour acheter votre propre logement.

9. N’hésitez pas à faire ce qu’il faut, restez informé

Ce que grappille le débutant lors d’un premier investissement, il le perd généralement plus tard à son grand regret comme une prophétie auto-réalisatrice : on ne peut pas gagner avec l’immobilier.

L’investisseur professionnel n’hésite pas à faire ce qu’il faut qu’il s’agisse de marketing pour louer le bien, d’assurance pour se protéger ou d’avocat pour étudier un problème épineux avant l’achat. Il y a des domaines où il ne faut pas faire de petites économies et toute l’étude avant l’achat d’un bien est critique.

Sur un autre aspect, toute l’actualité peut vous intéresser pour suivre la valeur que possède votre bien : criminalité et investissement dans les infrastructures sont 2 éléments importants.

10. Trouvez de bons gestionnaire

La gestion est un point critique. Si vous avez bien acheté, la gestion peut ruiner votre achat et votre cashflow. Même si vous ne prévoyez pas à priori de confier le bien à un gestionnaire, prévoyez une marge dans vos calculs pour cette éventualité.

Soyez patient.

Soyez renseigné.

Crédit :  MICHAEL FERRARI

————-

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.

Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif.

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.

Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

InvestissementLocatifVignette(2)

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

epargne, immobilier, Uncategorized

Les prix immobiliers s’envolent un peu partout en Europe

Un appartement de grand standing de 158 m², situé dans le centre de Berlin, en vente pour 1,35 million d’euros

EN IMAGES – Sept des dix capitales européennes étudiées par le réseau immobilier ERA affichent des hausses de prix moyen au m² qui, à deux exceptions près, sont supérieures ou égales à 5%.

La folie des prix immobiliers à Paris est contagieuse. Sept des dix capitales européennes étudiées par le réseau ERA affichent des hausses de prix moyen au m² qui, à deux exceptions près, sont supérieures ou égales à 5%! Outre Paris (+8,4%), c’est le cas à Amsterdam (+12%), à Sofia (+9,7%) ou encore à Luxembourg (+5%). Et la tendance devrait se confirmer en 2018 pour la quasi-totalité de ces villes, à en croire ERA. À l’instar des ménages français, leurs homologues européens profitent des taux d’emprunt bas pour acquérir un logement. Or, qui dit demande accrue, dit hausse des prix.Londres, plombée par le Brexit, n’est en revanche pas concernée par ce phénomène.

» LIRE AUSSI – Découvrez la ville européenne où les prix ont le plus grimpé en 2017

Ce n’est pas le cas d’une autre grande capitale européenne, à savoir Berlin. En 2017, le prix de vente moyen des appartements affiche des hausses à deux chiffres (entre +10% et +44%) pour 17 des 23 anciens districts* qui composent la ville allemande. «La demande reste forte sur le marché de l’immobilier résidentiel alors que l’offre est de plus en plus limitée», explique la société de courtage en immobilier Engel & Völkers.

Au centre de Berlin, dans le Ier arrondissement, ou dans le IVe arrondissement, les prix peuvent atteindre respectivement 19.500 euros et 18.200 euros par m². Au total, six arrondissements berlinois affichent des prix au m² supérieurs à celui de l’arrondissement le plus cher de Paris: 12.510 euros par m², selon les chiffres des notaires. Mais à l’instar des capitales européennes analysées par ERA, les prix moyens à Berlin restent encore très inférieurs à ceux affichés par des villes comme Londres ou Paris. Ainsi, un logement a été vendu en moyenne en 2017 environ 262.000 euros à Berlin, là où le prix de vente atteint 451.000 euros à Paris et plus de 771.000 euros à Londres.

Malgré cela, le constat à Berlin est identique à Paris: en raison des prix élevés des appartements les mieux situés, les potentiels acheteurs concentrent de plus en plus leurs recherches sur les quartiers les moins recherchés. «La périphérie est particulièrement attrayante pour les familles car elles y trouvent un grand choix d’appartements modernes répondant à leurs besoins à des prix relativement modérés (entre 4000 et 7000 euros par m²)», explique Günter Fischer, directeur associé d’Engel & Völkers Berlin-Mitte.

» LIRE AUSSI – Berlin vit la «folie immobilière» avec des prix trois fois plus bas qu’à Paris

Pénurie de l’offre, forte demande: le nombre de nouvelles propriétés en cours de construction est insuffisant, souligne la société de courtage en immobilier. À l’instar de Paris, Berlin a besoin d’un «choc d’offre». «Il est encore possible de réaliser de nouvelles constructions, surtout dans les quartiers prisés de Berlin», conclut Günter Fischer.

Crédit : Guillaume Errard

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

RatRaceVignette

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

epargne, immobilier, Uncategorized

Franck Nicolas et David Laroche laminés par M6, reine de la manipulation !

Fallait bien que ça arrive 🙂 !

J’ai un boulot monstre, mais c’est pas grave : je me permets une petite pause café pour écrire un petit truc vite fait suite à l’émission CAPITAL sur M6, dont le titre m’a tout de suite interpellé : « Devenir riche et heureux : arnaques ou vraies promesses ?  » tellement il est révélateur.
Dans le colimateur de l’émission, 2 coachs: Franck Nicolas et David Laroche.

On va prendre le truc en mode sympa, j’ai donc décidé d’écrire un joli torchon ( propre celui-là ) en hommage à cette chaine ( puisque c’est de celle-ci dont il s’agit ) qui vient, s’en sans rendre compte ( ou alors, il sont vraiment légers ) de mettre les deux pieds dans le plat.

Pour celles et ceux qui ont vu l’émission, l’ambiance arnaque, manipulation, secte même était au rendez-vous.
C’est ok, mesdames et messieurs les journalistes, je respecte votre point de vue. Et j’ai aussi un immense respect pour les gens. Ce pour quoi j’en ai moins, c’est la manipulation, la malhonnêteté, l’escroquerie, le manque d’éthique. C’est bien ce dont vous souhaitiez parler hier n’est-ce pas ?

Justement, c’est là où je voulais en venir. Vous avez soulevé certains points, alors allons-y et commençons par l’éthique :

Trouvez-vous éthique, honnête et respectueux de mener une enquête en mode caméra cachée, genre espionnage, pour donner ce pseudo- effet de dénonciation de la vérité absolue aux français pour les sauver de l’ »arnaque », quand quelqu’un refuse de participer à un reportage ? Ah c’est sûr, qui dit refus, dit « il a quelque chose à se reprocher celui-là » … ça, c’est l’état d’esprit dans lequel on a grandi. Puis tout de suite, ça fait plus sensationnel, je le comprends … Un reportage sur un coach qui rame, qui ne gagne pas un rond, ça fait pas d’audience, c’est ok ! Puis CAPITAL, c’est une émission qui parle d’argent, de beaucoup d’argent ! Et l’audience, c’est ce qui vous en rapporte énormément n’est-ce pas ?
Vous qui faites des constats permanents et qui tournez vos reportages de façon à conclure que ces deux coachs se font un sacré pognon sur le dos des gens… permettez-moi de vous retourner la question : Vous procédez comment vous pour gagner des sous? La seule différence est qu’eux affichent leurs produits et leurs services, contrairement aux médias et oui, ils gagnent un sacré paquet d’argent, et alors ? Vous comptiez encore mettre un coup dans le moral des français en leur expliquant subliminalement que gagner de l’argent, c’est pas bien, qu’en demander en échange d’un service, c’est une arnaque ? Que coach, c’est pas un vrai travail ? Quand j’ai entendu certains tarifs proposés, vous avez réussi à m’étonner pendant quelques secondes, puis je me suis renseignée ( pas vous?) sur le contenu des services en question… Je vous invite à faire de même, c’est bien plus pro quand on annonce un truc du genre de ne pas ommettre de justifier les détails ( temps de coaching, services offerts … ) parce que tout de suite, tout redevient cohérent.

Pourquoi n’êtes-vous pas allés rencontrer les participants des séminaires et demander ce que Franck Nicolas ou David Laroche leur apportait dans leur vie ? cela aurait-il nui à votre reportage ?

Sincèrement, je n’avais pas envie de perdre mon temps à écrire dans le vent, mais puisque vous aimez le sensationnalisme, j’avais à coeur de vous faire plaisir.
Parlons ensuite de manipulation : Dieu que vous êtes forts pour focaliser sur quelqu’un, le laminer et le condamner ! Mais dites, M6, vous êtes en train de faire quoi dans la France entière avec vos « émissions » ? C’est pas de la manipulation ça que de faire des déductions permanentes sans vous mouiller puisque vous avez tout pouvoir, avec 3 images et un montage pro, et montrer aux téléspectateurs ce que vous voulez montrer ?

Facile me direz-vous, vous ne craignez rien puisque vous ne demandez pas l’aval ni l’autorisation de publication à la personne concernée. Puis le reste, on s’en fout, l’audience est faite, objectif atteint !

Tellement dommage pour vous que vous soyez devenus, chers journalistes, en une soirée le miroir du négativisme , le reflet de la manipulation, la démonstration du manque d’éthique.
Là où je vous remercie au nom de la France, c’est qu’enfin, et certainement sans le vouloir, vous avez fait une pub inconsidérée au métier. Ce à quoi vous ne vous attendiez certainement pas, c’est à ce que le cerveau des français soit beaucoup moins mou et vide que ce que vous pensez.

Juste comme ça, combien demandez-vous aux marques pour passer une pub de 15 secondes à 21 h ? 50 000 € en moyenne il me semble ! Et là, ça ne vous choque pas ? Ben non, c’est normal me direz-vous !

Alors chers journalistes de M6, avant d’aller voir si il y a de la poussière chez quelqu’un, achetez-vous un balai et nettoyez devant votre porte.

FRANCK NICOLAS et DAVID LAROCHE VS M6 : maintenant, on sait qui est le vrai maitre de la manipulation.

Merci donc de nous l’avoir prouvé.

Je retourne à mon travail, honnête, éthique, pour accompagner les gens qui me le demandent. Promis, ça marche 😉

 

Crédit par 

***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eghttps://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

EntropieVignette.PNG

 

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif

 

epargne, immobilier, Uncategorized

Achat immobilier : les Français ne souhaitent plus payer de loyers

L’une des raisons qui poussent les Français à effectuer un achat immobilier est la substitution des loyers par le paiement de mensualités. En effet, selon une étude réalisée par la HSBC, le fait d’acheter un bien immobilier est un signe de réussite. Plus d’un acheteur sur trois révèle qu’il préfère rembourser des mensualités plutôt qu’un loyer. Ce sont davantage les Millenials qui souhaiteraient mettre un terme à la location. D’ailleurs, 21 % d’entre eux souhaiteraient avoir un retour sur leur investissement.

credit immo
Les Français préfèrent être propriétaires que locataires

Crédit : ***

Notre Toît (Notre Toît.fr) est un bailleur solidaire, basé en Grande Région, spécialisé en habitat solidaire, partagé, en achat immobilier ou location immobilière.
Il propose une alternative intéressante à l’investissement immobilier neuf classique ou à l’investissement locatif. 

Notre Toît (Notre Toît.fr) offre une large gamme de possibilité, de gain d’autonomie, de logements décents pour un loyer décent ou à un prix d’achat décent, allant jusqu’à l’appartement médicalisé, sous régulation médicale.
Partenaire actif des CGPI, Notre toît.fr se veut un acteur solidaire du logement en France, tout en garantissant une rentabilité immobilière intéressante. Vous voulez vous évader de la Rat Race ? vous cherchez un rendement locatif ? un cash flow positif ? Contactez-nous !

A travers des levées de fonds régulières, Notretoit.fr finance des projets, réunit investisseurs solidaires et familles mal-logées. Chaque levée de fonds se présente en participations en SCI.

(www.notretoit.fr, tél 0033 6 95 00 60 49 , https://www.youtube.com/channel/UC9Nh4_bizgzYbPU86Otr1eg, https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=notretoit.fr )

***

A voir :

QuandAcheterVignette

A lire :

S’évader de la Rat Race ? Le cash-flow positif !

Ikigai, ce test japonais a changé ma vie

10 conseils pour réussir

L’investissement participatif

Comment s’en sortir financierement

Comment éviter les pièges de l’immobilier locatif

14 pistes pour investir dans l’immobilier autrement

Durée et fin de bail d’habitation

Tendances des prix en immobilier

Notretoit.fr, le bailleur solidaire, revisite l’investissement immobilier !

Crowfunding, les nouvelles règles …

Logement : 2,5 millions de mal-logés en France

Le financement participatif pour les nuls

Crowdfunding immobilier

Investir dans l’immobilier participatif